Le Prestige vu par un magicien

Vous connaissez très certainement ce fameux film de magie : Le Prestige. Le trouvez-vous réaliste ? Pensez-vous que ses tours sont crédibles ? Venez le découvrir ! Cyril Regard, magicien et mentaliste partage ici son avis sur ce célèbre film avec vous ! Mais tout d’abord, apprenons-en un peu plus sur ce film.

Bande annonce

Le Prestige

Le Prestige est un film du célèbre Christopher Nolan sorti en 2006. Ce film américano-britannique d’une durée de 2 heures et 8 minutes a connu un franc succès au Box Office avec près de 194 000 entrées en France et plus de 50 millions de dollars de recette dans les seuls Etats-Unis ! Le Prestige a, en effet, plusieurs cordes à son arc ! De grandes têtes d’affiches (Hugh Jackman, Christian Bale, Michael Caine, Scarlett Johansson, …), un budget de près de 40 millions de dollars et surtout un thème absolument magique : la prestidigitation. Tout ceci accompagné d’un grand réalisateur pour obtenir à la clé deux nominations aux oscars (Oscar des meilleurs décors et Oscar de la meilleure photographie) !

Synopsis

L’histoire se passe à Londres, fin XIXe – début XXe siècle. Deux amis : Robert Angier et Alfred Borden excellent dans l’art de la magie. Mais la compétition et la jalousie vont rapidement les pousser dans la plus profonde rivalité. Un affrontement émouvant, puissant et plein de rebondissements. Entre meurtre, science et magie, il n’y a qu’un pas.

Le roman

Le Prestige est en réalité l’adaptation du roman du même nom de Christopher Priest datant de 1995.

Le scénario

Christopher Nolan et son frère Jonathan Nolan ont travaillé ensemble pour créer le scénario du film.

Il y a quelque chose qui différencie des magiciens des non magiciens. Ils font tout tous seuls, car ils ne souhaitent pas confier leurs secrets à quiconque et ils ont un véritable esprit de compétition. Ce sont des gens fascinants et c’est ce qui fait d’eux des personnages magnifiques

Hugh Jackman

La recherche

Le Prestige a nécessité énormément de recherche de sa conception jusqu’à sa réalisation. En effet, la magie est un art mystique aux secrets bien gardés. Documentation sur l’époque victorienne, sur l’histoire de la magie, sur ses secrets, autant de subtilités qui font la beauté du film. C’est certainement l’une des raisons qui explique que le scénario ait mis plus de quatre ans à être terminé. Pour l’occasion, Christian Bale a même suivi des cours de magie !

Les décors

Les décors du film ont également nécessité de nombreuses recherches. Près de 68 décors ont été créés pour le film, la plupart étant des sites construits au début du XXe siècle et redécorés pour l’occasion. En effet, Christopher Nolan a mis un point d’honneur à utiliser des lieux déjà existants pour plus d’authenticité. A l’aide de photos d’époque, l’équipe du film s’est démenée pour trouver des lieux ressemblant au Londres de la fin du XIXe siècle. Les scènes principales du film ont ainsi été tournées dans des théâtres du centre historique de South Broadway à Los Angeles. L’atelier de l’un des protagonistes : Alfred Borden est même inspiré de l’atelier du grand Harry Houdini !

Le rôle de Nikola Tesla

Bien que secondaire, le personnage de Nikola Tesla est essentiel dans Le Prestige. Inventeur de génie, ce protagoniste historique est également très extravagant. Christopher Nolan ne pouvait imaginer quelqu’un d’autre que David Bowie, célèbre chanteur britannique, pour ce rôle. Après avoir organisé une rencontre, celui-ci a finalement réussi à le convaincre de venir jouer dans le film. La rivalité entre Borden et Angier, les deux personnages principaux du film, n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle de Nikola Tesla et de Thomas Edison.

Un style unique

Tout comme pour les décors, le réalisateur a préféré opter pour l’authenticité en ce qui concerne le cadrage et l’éclairage. Il a ainsi privilégié la lumière naturelle et la caméra sur l’épaule dans de nombreuses scènes. Ici, se trouve très certainement l’un des aspects les plus difficiles de la réalisation du film : adapter les procédés littéraires complexes à l’univers cinématographique. Mais force est de constater que la travail a porté ses fruits : « les points de vue changeants, l’idée des journaux dans les journaux et des histoires dans l’histoire. Trouver les équivalents cinématographiques de ces procédés littéraires a été très complexe » (Christopher Nolan).

L’avis du magicien

Le Prestige est sans doute le meilleur film sur la magie. Christopher Nolan, Christian Bale, Hugh Jackman… Rien que ces trois noms peuvent facilement donner des frissons.

Bien que ce film ait frustré certains magicien qui ne supportent pas que des secrets soient révélés aux profanes (moldus dans le langage Harry Potter), je trouve ce film absolument excellent.

De nos jours, la façon de faire de la magie a changé. Tout est accessible en ligne et dès que l’on ne comprend pas un tour, on peut presque aussi directement aller sur Google et essayer de trouver les bons mots clés qui nous emmèneront vers le secret.
De plus, il y a beaucoup de magiciens aujourd’hui !
A l’époque, il y a ne serait-ce que 100 ans, les magiciens étaient bien moins nombreux et Google pas encore inventé !

A cette époque, quand on voulait devenir magicien, il fallait en rencontrer un (ce n’était déjà pas forcément chose facile) et réussir à devenir son apprenti !
La magie était alors bien plus secrète qu’elle ne l’est aujourd’hui. On peut comprendre alors la rivalité entre les deux magiciens du Prestige et leur besoin presque obsessionnel de découvrir les secrets de l’autre.

Les tours :

Un des tours expliqué dans le Prestige est celui de l’oiseau en cage qui « disparait ».
Même si dans le film, l’oiseau est sacrifié pour le tour, cela se passait très rarement comme ça en vrai, et plus du tout aujourd’hui ! (ouf !)

En revanche, cela illustre très bien la notion de « compromis » que dois faire chaque magicien, pour chaque tour.

En effet : la « vraie magie » n’existe pas : à chaque tour présenté, il y a forcément un « truc » qui possède des contraintes.
Les contraintes peuvent être techniques, elles peuvent nécessiter des angles de vue particuliers, ou alors un bruit de fond pour couvrir le son d’un mécanisme.
Le magicien apprend à faire avec ces compromis et à les intégrer dans le spectacle pour essayer de les rendre les plus discrets possible.

Le Prestige est une très belle leçon de magie qui permet de mieux comprendre cet Art et les personnes qui le pratiquent.

A voir absolument ;)

site
blog