Pour moi, l’interaction est l’essence même de la magie. De même que la magie n’existe pas quand il n’y a pas de spectateur, elle tend à disparaître quand il n’y a pas d’interaction.
La magie joue avec les perceptions du public. Elle permet de bousculer les frontières de la réalité et de repousser les limites de notre imagination. En effet, le simple fait de voir quelque chose d’impossible déclenche presque toujours une question : « mais comment a-t-il fait ?! »
C’est pourquoi la participation du public, l’interaction avec les effets présentés en magie ou en mentalisme joue un rôle essentiel. Pour les tours rapides et visuels ou les histoires construites, il est primordial d’accrocher le spectateur avec quelque chose qu’il connaît et auquel il peut associer une partie de son vécu.
C’est la chance que l’on possède dans le close-up : être au plus près des spectateur et au même niveau permet de l’associer directement à l’expérience. Beaucoup d’investissements sont faits pour toujours associer le spectateur à l’expérience proposée, comme au cinéma par exemple avec d’abord la 3D puis la 4DX ! Mais je pense qu’à ce jour rien n’égale l’interaction aussi puissante et intime que dans un bon spectacle de close-up en magie ou en mentalisme.