C’est parce que ça commence par « A » qu’on en parle et qu’on va le dire une fois pour toutes : OK pour décrire un peu des vieux termes de la magie comme ça, mais hors de question d’utiliser ça avec du public. Les anneaux chinois, un tour vieux comme le monde que tous les magiciens ont fait… Plus de nos jours s’il vous plait !
Plus sérieusement : ce classique de la magie est un exemple qui a longtemps été efficace. « Pack Small, Play Big » Les anneaux chinois sont bien visibles sur scène et c’est aussi un effet très simple à comprendre. Le public imagine facilement cette représentation et ce puzzle.
De (très) nombreuses variantes existent sur cet effet. Souvent, entre deux et huit anneaux sont utilisés. Il y a également plusieurs techniques différentes pour enclaver les anneaux ou les séparer.
C’est à la fois un tour de base et qui peut aussi demander beaucoup de travail si on veut présenter les techniques les plus subtiles et les plus complexes. Selon moi : un des meilleurs effets de close-up se base sur cette idée. C’est le tour qui permet d’enclaver (comme avec les anneaux chinois) deux BAGUES empruntées à deux spectateurs. Ce n’est à ce moment plus un « accessoire de magicien ». C’est un objet personnel et avec lequel il se passe quelque chose de totalement impossible ! De la belle magie !